La Cédéao Mobilise sa Force en Attente au Niger : Qu'est-ce qui se Cache Derrière l'Action?

Suite au coup d'État au Niger, la Cédéao prépare une intervention militaire imminente pour rétablir l'ordre constitutionnel. Analyse de la situation." Description: "La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) mobilise sa force en attente pour restaurer la démocratie au Niger. Découvrez les détails de cette opération, les forces en présence et les répercussions potentielles pour la région.

Août 11, 2023 - 16:39
 0  16
La Cédéao Mobilise sa Force en Attente au Niger : Qu'est-ce qui se Cache Derrière l'Action?

Après des semaines de tension au Niger suite au renversement du président Mohamed Bazoum, la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) semble avoir tranché. Réunis à Abuja, au Nigeria, les chefs d'État ouest-africains ont ordonné le déploiement d'une "force en attente" pour rétablir l'ordre constitutionnel.

Une Force Multinationale

Composée d'environ 2 500 hommes issus des États membres, cette force combinée de militaires, policiers et civils est prête à agir. Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé que l'opération "démarrerait dans les plus brefs délais". Des pays comme la Côte d'Ivoire, le Nigeria et le Bénin contribueront avec des troupes, et d'autres États pourraient les rejoindre.

Un Passé Intervenant

La FAC (Force en attente de la Cédéao) a déjà agi en tant que force de paix en Afrique. Elle a succédé à l'Ecomog, créée en 1990 pour ramener la paix au Liberia et déployée dans d'autres pays en crise, tels que la Sierra Leone, la Guinée-Bissau et la Côte d'Ivoire.

Intervention Imminente?

Bien que l'annonce soit claire, le calendrier de déploiement reste incertain. Des questions juridiques se posent également, car l'autorisation de l'Union africaine et du Conseil de sécurité de l'ONU pourrait être requise. Néanmoins, comme le souligne Arthur Banga, spécialiste des relations internationales, la Cédéao est déjà intervenue sans ces mandats.

La menace d'intervention militaire n'écarte pas totalement la voie diplomatique. Le président du Nigeria, Bola Tinubu, espère "parvenir à une résolution pacifique". 

Conclusion

La décision de déployer une force militaire en attente au Niger marque un tournant dans la gestion de la crise. Bien que l'intervention soit imminente, elle soulève des questions sur son exécution et son impact. La Cédéao parviendra-t-elle à restaurer l'ordre constitutionnel sans effusion de sang? Seul l'avenir nous le dira.

Quelle est votre réaction ?

like

dislike

love

funny

angry

sad

wow